Mot-clé - Documentaire

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 26 avril 2016

Visite de l'opéra

Nous sommes allés à l’opéra de la Comédie pour rencontrer Aurelio.

Emma, Inès, Stella, Axelle, Raphaël, Louise et Jade ont accepté de nous raconter leur visite, un grand merci pour leur attention curieuse pendant la visite, la rédaction studieuse de cet article et leur dessins appliqués.

Les loges

On est entrés par l’entrée des artistes sur le côté de l’opéra. On a monté un escalier et on est arrivés dans un couloir où il y avait les vestiaires des artistes qui s’appellent les loges. Il y avait une télé qui montrait la scène et un miroir pour se maquiller. On n’est pas passés sur la scène parce qu’il y avait les décors et des gens qui travaillaient sur la lumière du spectacle d’Opéra junior : Geneviève Junior. C’est un spectacle d’Offenbach donné par l’Opéra Junior de Montpellier le 13 et 15 mai.

La salle

On est ensuite allés dans la salle. La salle a 1200 places mais on en n’utilise que 1000. Aurelio nous a montré les masques de la comédie et de la tragédie qui décorent les balcons. Le bas de la salle s’appelle le parterre, ensuite il y a le balcon et les deux galeries. Tout en haut c’est le poulailler (parce qu’à l’époque il y avait un grillage pour empêcher de jeter des objets sur la scène) ou paradis parce que c’est tout près du ciel. Le ciel est la peinture au plafond qui représente la danse des treilles sur la place du Peyrou. On y voit l’arc de triomphe et le château d’eau du Peyrou. Au centre il y a le lustre qui pèse 1,2 tonnes. Pour le nettoyer il faut le faire monter dans une chambre qu’on ne peut pas visiter. Aurelio nous a aussi parlé aussi du blason des Guilhem et des noms de musiciens (Mozart, Berlioz, Beethoven, etc.). Au-dessus du rideau il est écrit anno 1888, c’est l’année d’ouverture de l’opéra.

Le hall

On est ensuite passés dans le hall. On a vu la vraie statue des Trois Grâces (celle de la place de la Comédie est une copie). On est montés par les escaliers d’honneur et on a regardé la place de la Comédie depuis le foyer. Au plafond il y avait une fresque appelée la voie lactée. Elle mesure 19 m. comme un diplodocus. Aurelio nous a expliqué que les peintres avaient installé un échafaudage pour peindre le plafond. On a regardé la mosaïque au sol (Dionysos) et les trois peintures du plafond : l’aurore, le jour et la nuit.

L’atelier des costumes

On est alors allés voir l’atelier de fabrication des costumes avec trois personnes qui travaillaient sur un autre spectacle qui passera en juin (Il tabarro de Kurt Weil du 10 au 16 juin). Elles fabriquent les costumes à partir des dessins affichés au mur. Fatma nous a montré les tissus et une robe noire.

En images

Voici quelques photos et dessins issus de notre visite.

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur ce bouton : Partage

mercredi 29 avril 2015

Le parc du Mas Nouguier

On peut y aller en tram ligne 2 il faut s’arrêter aux Sabines et traverser la grande esplanade des Grisettes (rambla des Calissons).

On a vu une petite forêt avec un bâtiment ancien qui s’appelle le Mas Nouguier. Il y a un vieux puits avec un ancien système d’engrenage.

Il y a une superbe allée de pins, d’où on peut voir la mer et les limites de la ville. On y voit la colline de la Gardiole au dessus de Villeneuve-la-Gardiole. Le problème de ce parc c’est qu’il est très sale.

On est ensuite descendus de l’autre côté de la colline d’où on peut voir le quartier Ovalie et le stade de rugby et on a fait le tour du quartier en longeant la propriété du Mas de Poutingon où on entend des paons pour aller jouer aux jeux sur la rambla.

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur ce bouton : Partage

mercredi 23 mai 2012

Visite de l'imprimerie

Nous avons visité l’usine d’impression Pure Impression à Mauguio.

Lire la suite...

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur ce bouton : Partage

Lundi 23 novembre 2009

Visite à Bioviva

Bioviva est une entreprise qui produit des jeux de société. Il viennent parfois au Relais pour essayer les jeux qu’ils préparent.

On a eu la chance de pouvoir visiter l’endroit où ils préparent les jeux : c’est tout près de chez nous. Ils nous ont fait visiter leurs locaux et nous ont expliqué comment ils travaillent :

Il faut

  1. Trouver un concept de jeu de société
  2. Réaliser des prototypes
  3. Valider le concept de jeu
  4. Créer les graphismes
  5. Faire des tests (par exemple avec nous)
  6. Communiquer sur le jeu
  7. Finaliser le jeu, valider et mettre en page la règle
  8. Imprimer, assembler les pièces et stocker les jeux (dans une usine près des Alpes)
  9. Vendre les jeux et gérer les commandes
  10. Distribuer les jeux

Pour faire tout ça ils sont une équipe de 7 personnes.

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur ce bouton : Partage

mardi 15 juillet 2008

Patrick Vignal

Samuel, Angela, Clémentine, Ivana, Klara, Franck et Fred ont rencontré l’adjoint du maire de Montpellier Patrick Vignal.


Il nous a expliqué sa fonction en tant qu’adjoint du maire.

Son parcours politique

Il a commencé à s’intéresser à la politique à Montpellier parce qu’il connaît bien la ville, il a grandi à Montpellier dans le secteur d’Antigone (avant qu’il ne soit construit). Il a d’abord été élu dans la liste de Georges Frêche en 2001. En 2008 Il a été réélu dans la liste d’Hélène Mandroux. Il a d’abord été conseiller puis adjoint aux sports.

Maintenant il s’occupe des projets des citoyens (démocratie de proximité) et aussi des Maisons Pour Tous.

Le travail d’homme politique

Il est élu pour 6 ans. Il nous a expliqué que la politique n’était pas vraiment un métier parce qu’il est élu par les citoyens et que le maire n’est pas son patron.
Avant il était prof de sport et gérant d’un club de sports (divers sports mais avant tout les arts martiaux).
Son travail consiste surtout à discuter et décider pour concrétiser les projets qui concernent la vie de Montpellier.

Ses projets et ses rêves

Il voudrait une Maison Pour Tous aux Arceaux et un tramway qui passerait dans tous les quartiers.

Il nous a parlé des trams (la 3ème et la 4ème ligne) de la grande tour qui devrait faire 100m de haut à la place de la mairie et d’un 3ème étage du polygone qui ferait 12 000 m².
D’après ce qu’il nous a dit il faudrait construire 14 000 logements et lui voudrait que les richesses soient mieux réparties dans notre pays.

Nos impressions

On s’attendait à quelqu’un d’âgé, moustachu, en costume mais il était décontracté en jeans et plus jeune que ce qu’il en avait l’air sur les photos .
ça avait l’air de quelqu’un de cool et d’une personne courante.  :-D  :-)  :-D
Et aussi il avait deux portables qui n’ont pas arrêté de sonner mais il n’a pas répondu.

Rédigé par Samuel, Angela, Clémentine, Ivana, Klara, Franck et Fred

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur ce bouton : Partage

mardi 8 juillet 2008

Visite de la TAM

On est partis en tram du Relais on est arrivés à l’arrêt saint-Paul et Monsieur Jeanjean nous a tout expliqué sur les tramways et les bus.

Pour les tramways et les bus il y a un endroit pour le laver, le réparer, changer les roues.

Il nous a expliqué que la lumière orange veut dire qu’il y a de l’électricité.

Il y a deux voies pour les bogies. Dans chaque tramway il y en quatre. Les roues sont usées après 250 000 km. Chaque rame de tramway pèse 48 tonnes. On a vu les machines qui les soulèvent. Après on est allés voir les bogies démontées.

Il y a deux voies pour nettoyer en dessous et une voie pour s’occuper de la carrosserie.

On a aussi vu le passage pour rajouter du sable dans les sablières. Le sable sert pour éviter que ça glisse quand on freine fort ou dans les montées quand il pleut. Il y avait une poupée accrochée à un rétroviseur.

Le tram avance à l’électricité, l’électricité arrive par les câbles au-dessus, le bras qui touche le câble s’appelle pantographe.

Après on est entré dans un tramway et on a regardé la cabine du conducteur. Fred a pris plein de photos. On a vu le chasse-corps et la manette pour le remonter. Il y avait un endroit pour le laver avec des rouleaux comme les voitures.

La salle de contrôle : on n’a pas pu rentrer mais il y a un micro qui parle dans le tramway pour signaler les problèmes. Après on a pris des documents et on est rentrés.

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur ce bouton : Partage

mercredi 27 février 2008

Découverte des fonds marins

Les fonds marins constituent un univers très vaste. Aujourd’hui encore on ne connait pas toutes les espèces d’animaux sous marins, ni toutes les plantes, plus de 500 000 espèces sont inconnues. 8-O

Cependant de quoi sont constitués les fonds marins ??? 8-O 8-O 8-O

Les espèces les plus connues sont: les poulpes, les méduses, les poissons (les "discus", les "colisas", les "lalia cloned", les poissons chats, les "tera nova"), les requins (requins baleines, requins marteau, requins blancs...), les tortues de mer, les poissons lunes, les poissons loups, les raies et encore plus....

Face à ce monde paradisiaque que sont les fonds marins, des menaces environnementales et humaines subsistent :(

Quelles sont ces menaces ??? :(  :(  :(

  • D’une part les hommes : en effet la chasse de la baleine est de plus en plus fréquente, surtout au Japon où la baleine est très menacée, sans oublier La Corée du Sud ou encore l’Espagne ou la Russie (d’après les constats de l’ONU, en 2007). De même la pêche des coraux d’eau froide ou le chalutage de fond sont des menaces des fonds marins puis les constructions des ports au mouillage de cages à poissons et les installations de parcs éoliens.

La pollution faite par des bateaux est aussi importante dans les différentes menaces des fonds marins, puisque le gaz qui s’écoule du bateau s’enfouit sous la mer et pollue la planète terrestre et sous marine.

  • D’autre part les changements climatiques : en bouleversant la circulation des grands courants et en perturbant les mécanismes de "purgation" des fonds marins, les changements climatiques accélèrent la désorganisation générale.

Plusieurs variétés de plancton, l’une des bases de la chaîne alimentaire, sont menacées ainsi que les récifs coralliens où de nombreuses espèces trouvent leur nourriture. L’absorption par les océans de quantités croissantes de CO2 augmente les niveau d’acidité et inhibe ainsi la transformation du calcium dont les mollusques et les planctons calcaires ont besoin pour survivre. Huîtres, clams, moules et buccins sont les espèces les plus menacées, sans oublier les dauphins, et certains requins.

Quelles sont alors les solutions ???  :-)  :-)  :-)

Les solutions sont moindres, toutefois les États mettent en place des autorités portuaires qui ont pour rôle d’arrêter à leur gré les bateaux en faute et peuvent réclamer des réparations à l’armateur. La mise en place des mesures de réglementation prises par la Commission des pêches de l’Atlantique nord-est et la Convention sur la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique pour protéger les écosystèmes marins fragiles en haute mer, notamment l’interdiction de zones spécifiques au chalutage de fond et aux engins de pêche statiques permettent de lutter contre certaines menaces des fonds marins.

Ne pas oublier qu’un effort fait par chacun d’entre nous (tout ce qui évite la pollution) peut contribuer à sauvegarder notre planète saine et toujours riches, de richesses sous marines et terrestres. :-)

Vous pouvez partager cet article en cliquant sur ce bouton : Partage